Raw…No…Si! …Où?…La! …..Mon « RawNoLa » aux accents New-Yorkais……

Au milieu des années 90…(oui je suis une blogueuse âgée de plus d’un demi siècle ….mais je n’ai jamais prétendu être une poulette de l’année!) j’ai vécu quelques années assez formidables à New York avec comme privilège d’habiter le Upper West Side.

Alfons Alt (c) New York  Série Structura | Magma Altotype
Alfons Alt (c) New York
Série Structura | Magma
Altotype

Étonnamment, c’est là bas dans mes années de vie à Manhattan et sa campagne que j’ai découvert la nourriture « organique » (Organic que je traduirais par notre Bio), des petits marchés de producteurs locaux prônant le « health food » côtoyant de luxuriantes épiceries de luxe comme Dean & Deluca ou  encore des coffres à trésor comme Zabar’s voire les plus familiaux Fairways!

Dean&Deluca Soho store
Dean&Deluca
Soho store

Il y a un mot que j’ai appris là bas et qui m’a tout de suite semblé étonnamment gourmand: G R A – N O – L A…Que ce soit en barres énergétiques, en pépites…je salivais toujours!

Un peu écœurée par les études sur les céréales des boîtes commerciales, même certains « country something »…et dans mon chemin vers une vie sans gluten, j’avais éliminé leur consommation…et en feuilletant le livre de Christophe Berg (voir mon post Terra Merita Est ), le désir est revenu comme une bouffée de souvenirs américains, le NoLa évoquant par ailleurs ces créatives abréviations qui désignent les quartiers de la grosse pomme (SoHo: South of Houston street | Nolitta: North of Little Italy…etc..).

Un jour, je m’y suis collée, et ai évidemment modifié la recette du livre: c’est une manie chez cette fille!

 _MG_5461 raw nola

Voici donc ma recette: ah oui, un détail qui a une terrible importance avec la cuisine crue, il faut être vraiment organisé, car les oléagineux (amandes, cajou, etc…) et céréales demandent généralement du trempage, voir de la germination plus de la déshydratation.

En même temps, j’y vois une belle rééducation: cela permet de ramener la lenteur du désir des choses, et réfréner « la main dans le paquet » à la moindre pulsion gustative!

Donc je prépare en général une fois par semaine mon fameux RawNoLa, en prévoyant la semaine qui précède.

Recette:

120 gr d’éclats d’amandes trempées quelques heures

150 gr de graines de sarrasin germées puis déshydratées

70 gr de graines de courge

50 gr de canneberges séchées (cranberry je fais ma maligne avec le nom français) ou raisins secs

50 gr de baies de goji

50 gr de coco rapée

2 pommes bio avec la peau passées rapidement au blender pour conserver une structure de petits cubes

1 banane

100 gr sirop d’érable

2 cc mélange pour spéculos ou autres épices au choix

Mélanger le tout dans un grand saladier | Ajouter selon votre humeur d’autres fruits secs (bananes, kiwi, pécans…)

Faire sécher sur les grilles du déshydrateur* (je promets un article sur la déshydratation!) par petites noix que vous pouvez légèrement aplatir à la cuillère.

Température 45 degrés maximum. Une bonne douzaine d’heures…les pépites doivent être bien croustillantes)

_MG_5461 raw nola horiz

Dédicacé à ma talentueuse nièce Alice (qui a son propre blog que je vous invite à suivre…Les coulisses d’Alice) ❤

Entrée et Dessert…pour les aventureux gourmands!

Il était une fois mon premier poulain surnommé Azraff le « roi des petits pois »…et à tout jamais je sourirais en écossant les précieuses enveloppes!

IMG_2332

Un joli potager borde le parc dans lequel le jeune élégant grandit auprès de sa maman. Le fermier y repère dans ses plates bandes des petits trous de 5 cms de diamètre, et assez profonds…mais point de dégâts! Un peu perplexe, il décide au bout de quelques jours de faire le gué et repère alors le foal malicieux qui passe le soir sous la clôture, et se dirige tranquillement vers le potager…mais point de dégâts!

En tous cas jusqu’à la récolte des … petits pois, il réalise qu’Azraff a délicatement prélevé le contenu des cosses sous le feuillage et sans toucher au reste! C’est ainsi qu’il a gagné son surnom de « roi des petits pois« .

Arrivés fraichement sur le marché, ils sont bien tentants…je les désire quasi crus, bien verts…mais avec…un classique: de la menthe! Et puis une envie de crème de coco s’ajoute…

Quelques fraises ciflorettes me regardent avec insistance: elles sont si délicieuses elles aussi agrémentées de menthe et baignant dans le coco….alors pourquoi pas associer petits pois et fraises!

Fraises bien mûres coupées en cubes, quelques tours de moulin à poivre…et voici mon nouveau…dessert? …ou encore entrée?

_MG_5241 quileut crue

En hommage à mon bel Azraff qui va bientôt fêter ses 5 ans dans le Finistère!

Qui l’eût crue?

A votre santé! …ma divine Syrah

Une vraie culture familiale du vin s’est affinée avec l’aventure de mon restaurant aux Deux AbbessesRelais & Châteaux pendant presque 10 ans

De merveilleux et épicuriens hôtes, notamment Suisses et Belges, ont aussi participé à mon éducation en terme de cépages plus qu’en appellations…

Et j’ai trouvé mon « graal »: la syrah!

Ouh là…est-ce la neige en abondance ce matin: besoin d’un petit remontant?

NEIGE JARDIN IMG_4504

Certes le vin est « vegan » et « glufree »…mais est-ce une raison dès potron minet?

Nan…

Tout cela pour introduire ma recette avec ma base hivernale de prédilection: betterave et carottes.

Guidée par une envie de « moins de sucre » donc moins de fruits, la couleur…et même le goût de « terre » ont tout à coup évoqué ma divine Syrah

JUS SYRAH 3 CAROTTES 1 BETTERAV EPINARD GINGER_MG_4526

Voici la recette: 3 carottes rouges, 1 betterave , 250 gr d’épinards et gingembre…

Et si d’autres fruits de la terre vous tentent…je ne peux m’empêcher de vous recommander l’une de mes favorites alchimies…par le très doué Alain Gallety!

domaine-gallety-cotes-du-vivarais-la-syrare-rhone-france-10438470PS: L’abus d’alcool est dangereux pour la santé..

PPS: mais pas celle des jus frais!!!

Qui l’eût crue!!!

« You are the sunshine of my life »

Certaines rencontres vous inspirent….

Certaines amitiés sont réellement bienveillantes…et quand les méandres de la vie vous séparent, une prudente main tendue pour des retrouvailles s’attrape avec soulagement!

Inspiration donc pour ce nouveau jus…comme une ode au lever de soleil: s’insinue le mot si doux « sunshine »

un bien rare en ce mois de Janvier…

IMG_5633

et la ritournelle de cette magnifique chanson de Stevie Wonder (wonder = émerveillement).

Donc je vous présente « Sunshine »: Poivron jaune | Carottes jaunes | Pommes et évidemment Curcuma….

Et voilà:

JUS SUNSHINE POIVORN JAUNE POMME CAROTTE JAUNE CURCUMA_MG_4497

… »You must have known that I was lonely,
Because you came to my rescue »

Merci ma chère amie…V…ce jus vous est dédié…

L’indienne….

J’avouais dans mon précédent article avoir extrait le jus des légumes de cette envoûtante Indienne…sans en avoir conservé un seul pour une photo. Alors chose promise, chose due…

Je ne vais pas vous parler ici des divines expériences avec nos petits chevaux arabes du désert de monte sans mors ni fers…par ce que ce n’est pas de ces indiens-là qu’il s’agit ici.

IMG_2329 as

La recette de mon Indienne est donc constituée d’une betterave rouge (un de mes constituants favoris en ce moment), de trois carottes violettes de préférence mais des carottes des sables seront aussi bonnes et de deux pommes vertes, sans oublier les rhizomes de curcuma

Consommer davantage de légumes et de fruits grâce aux jus me semble une approche ludique, simple voire sensuelle…évidemment c’est bien plus sain si les composants sont non traités…et que les jus ne sont pas constitués que de fruits (gare aux sucres …).

JUS L INDIENNE BETTERAVE 2 POMMES 3 CAROTTES CURCUMA IMG_4491

Comme un cocktail de couleur sanguine…(tiens si je rajoutais une belle orange sanguine…?), je ressens littéralement dans mes veines passer ce jus qui regorge d’alicaments reconnus.

Bien entendu, je n’ai aucun prétention de soin avec mes petits articles…juste le partage d’un cheminement dont je ressens les bienfaits: avez-vous essayé une de mes recettes?

Qui l’eût crue?

Terra Merita est…

Une neige a saupoudré les planches de la terrasse en bambou ce matin…et le désir d’un jus riche et coloré s’est fait obsédant…en hiver, j’ai une prédilection naturelle pour les racines….légumes racines en jus gourmands.

Je sors une betterave rouge, trois carottes violettes, deux pommes vertes…et le besoin de réconfort guide ma main vers les rhizomes de « Terra Merita »…origine de sa dénomination anglaise « Turmeric »…et je vais lancer un clin d’oeil aux fans des mes chevaux bédouins…« Kourkoum » en arabe (merci qui? merci wiki…!): le divin Curcuma

Plus assez de légumes pour faire la photographie: ils sont tous passés dans mon jus matinal…Mais promis..je la shooterais un jour cette « Indienne »!

Fort échauffée par un excès de cet or, il me prend de rêver à tester une nouvelle entrée crue à base de ce que j’ai sous la main: un chou fleur…!

grand_Couvcruweb

Inspirée par le très complet livre de Christophe Berg:

« Le Grand livre de la Cuisine crue »,

je commence à m’inspirer de l’une des ses recettes

pour terminer par une version personnelle.

Ci-dessous le lien pour commander cette « bible » de « Rawgan »:

www.laplage.fr/ecologie/Cuisine-Bio/Le-grand-livre-de-la-cuisine-crue_0004_216_.html

Sommités de Chou Fleur dans mon Vitamix (cet « ange-hein » sera évoqué dans un autre article…), jus de citron et huile d’olive ajoutés, grande vitesse…et voici une base de « taboulé végétal » (ah oui…j’ai aussi banni le gluten!!!) qui me laisse sur une note orientale tant aimée…

Quelques cubes de concombre recommandés laissent place à une fine julienne…et le persil sera très avantageusement remplacé par des feuilles de roquettes ciselées

J’y ajoute une trouvaille qui me donne à chaque fois le sourire: une variation de Gomasio aux graines de chanvre germées créé par…nan…vous n’allez pas le croire..la marque « Orgasmic Buddah »...oui, ils ont osé…c’est divin et drôle…le Vegan a fini d’être triste, pessimiste et ronchon!!!!

Le lien vers un site désopilant: http://www.orgasmicbuddha.com/informations/chanvre.html

Les graines sont germés en musique…oui, en musique, car elles sont ainsi « chargées de vibrations positives et harmonieuses »: why not?

bannierefr

Au final, une matinée chauffée au Curcuma… et mâtinée d’Orgasmic Buddah

a donné une petite entrée bien fraîche

pour ce printemps..IMG_4471. TABOULE CHOUX FLEURjpg

et là j’ai pris la photo!!!

Merci la neige…

A la fin était le commencement….

Commencer l’année avec le désir de proposer des séjours de « Sensual Detox » aux Deux Abbesses…

et l’idée qui germe (les graines ce sera un autre sujet!) de conserver une trace de mes compositions favorites,

fruit (et légumes!) du hasard de mes combinaisons ou inspirés par des livres vraiment chouettes!

Ainsi ce premier petit guide vraiment très complet livré avec mon blender est une mine:

recette_jus_extracteur_blender

Le lien que je ne sais pas encore comment mieux insérer dans mon texte:

http://www.bien-et-bio.com/recette-jus-extracteur-blender.htm

Ce qui n’a pas manqué de faire naître l’envie d’un second, d’autant que la photographe et styliste Marie Laforêt me régale des recettes de son livre….mais c’est un autre sujet..livre_extracteur_jus

http://www.bien-et-bio.com/extracteur-de-jus-recettes-originales-livre.htm

La divine couleur de ce jus m’a convaincue de commencer à travailler sur une

« Carte des Jus » que je pourrais proposer à mes hôtes ou inclure dans mon rêve de Petit Déjeuner « Sensual Detox ».

Sa couleur a bien entendu inspiré son nouveau nom : ROUGE BAISER

La composition recommandée est en Page 71 du livre d’Ann Charlotte Taudière

1 Betterave crue

2 Pommes: je suggère les Grany Smith

1 Poire: je préfère les Angelys

1 petit morceau de Gingembre sans la peau

Et voilà! Qui l’eût crue?

JUS rouge baiser _MG_4440 1 betterave 2 pommes 1 poire gingembre

Premiers pas….

…par où commencer?

Évidemment je ne suis pas née « vegan »… un long cheminement, de la curiosité et de belles rencontres m’ont amenée à réfléchir à mon alimentation.

Pas à pas, au fil des années, plus du tout de viande et puis à nouveau…

En quinze années de cuisine dans mon hôtel singulier, soit directement aux fourneaux, soit en conception des mets, j’avais une préférence marquée pour les « entrées » et les « desserts » pour lesquels l’inspiration était sans limites…et une difficulté grandissante à traiter viandes et poissons.

La naissance des poulains de notre élevage de purs sangs arabes m’a décidée à ne plus consommer de jeunes animaux: ni agneau, ni veau, ni cochon de lait

et cette limite personnelle s’est étendue au renoncement de tout ce qui avait des poils ou des plumes…mais sans vrai dilemme pour l’escargot (oui…je n’ai jamais dit que j’étais une sainte…)26487_1421147409347_8003414_n

Puis l’information m’a été donnée concernant le sort des poissons et des fruits de mer: cela a été difficile parce que d’une part j’imaginais que c’était mon seul aliment pour l’apport de mes « bonnes protéines » et que j’adorais toutes sortes de coquillages et crustacés….

Ensuite, j’ai découvert la véritable histoire derrière le joyeux produit laitier: abandon de tout produit à base de lait de vache dans un premier temps…et ai cessé toute consommation à la lecture de la terrible histoire du Choix de Sophie sur le Blog de L214….http://blog.l214.com/2013/02/28/le-choix-de-sophie-d-une-vache-laitiere

et m’informant du sort des chèvres et brebis: renoncement également.

Dans ma culture, le goût pour les fromages reste très ancré… et je sais bien que je vais parfois me laisser tenter…mais en toute connaissance de cause!

En fouillant un peu, j’ai réalisé combien le gluten était aussi comme un vilain poison…et puis j’ai commencé à découvrir la cuisine crue…

Mes motivations (car il s’agit d’être motivée au vu des réactions parfois violentes alors que je tente d’éviter tout prosélitisme…mais je réponds avec sincérité aux questions posées….bref si vous ne voulez pas connaître la réponse alors ne posez pas la question!):

  • santé (mon propre bien-être et l’espérance d’une vieillesse sereine)
  • éthique (vis à vis des espèces non humaines qu’il s’agisse de leur élevage ou de leur abattage)
  • écologie (notamment les diverses pollutions, excès de consommation en eau et la culture céréalière)

Pourquoi un blog?

Mes proches, mes amis ou mes hôtes sont intéressés, ne savent pas par où commencer…je tente l’écriture de ce Blog pour offrir un peu de tout: des petites recettes mais aussi des liens vers d’autres blogs, des livres, des articles ou des vidéos qui m’ont marquée.

J’espère que cela vous aidera dans votre propre chemin, à votre propre rythme: à votre bonne santé!!!